Test Divacore Antipods 2 Une
in

[TEST] Divacore AntiPods² : le raffinement à la française

Divacore, marque française avec 10 ans d’expérience, spécialisée dans le son revient aujourd’hui avec les AntiPods². Successeurs des AntiPods premier du nom, ces écouteurs sans fil cherchent toujours à proposer une alternative crédible aux AirPods d’Apple. C’est sans doute pour cela qu’à première vue, ces deux produits n’ont rien à voir. Avec une approche bien différente, Divacore souhaite séduire ceux qui résistent à la tentation de la pomme. Leur mission est-elle réussie avec les AntiPods² ? Notre réponse après ces quelques lignes.

Caractéristiques techniques :

  • marque : Divacore
  • modèle : Antipods²
  • catégorie : écouteurs intra-auriculaires sans fil True Wireless
  • Connexion : Bluetooth 5.1
  • Poids : 7 g (l’écouteur), 55 g (l’étui)
  • Compatibilité : Android et iOS
  • Autonomie : jusqu’à 24 heures
  • Prix : 149,00 €
  • Disponibilité : disponible

Unboxing des Divacore AntiPods²

Livrés dans une boîte blanche, les AntiPods² de Divacore affichent dès le premier contact un certain raffinement. À l’intérieur, les écouteurs attendent patiemment dans leur étui en forme d’œuf, fixé en plein centre. Sur les côtés, les différentes tailles d’embouts encadrent le tout, comme des sujets prêts à servir leur Majesté. 

Le reste de la boîte contient les différents manuels d’utilisation, ainsi qu’un court câble USB-C pour recharger l’étui. En outre, le tout est accompagné de petites ailettes en caoutchouc utilisées pour améliorer le maintien dans les oreilles.

Design et ergonomie

Dire que cette paire d’écouteurs est aux antipodes de ce qui se fait actuellement est un peu exagéré. En revanche, leur reconnaître une certaine originalité, voire une fraîcheur, est plus juste. En effet, les AntiPods² ne font pas tout comme tout le monde. C’est ainsi le cas de l’étui qui a une forme d’œuf ou de galet. Or, contrairement à l’ouverture traditionnelle associée à ce genre de design, l’étui ne s’ouvre pas avec un couvercle, mais se scinde en deux. À l’intérieur, les écouteurs ne reposent pas dans le sens horizontal, mais à la verticale. 

C’est original, cela change du reste. En revanche, il est impossible d’ouvrir l’étui et de le poser en espérant qu’il reste ouvert. Cela empêche toute opération à une main. Les deux sont tout le temps nécessaires, avec une qui tient l’étui et l’autre qui manipule les écouteurs. Ceci est imposé par le choix particulier du design. Heureusement, cela ne devrait pas être un facteur éliminatoire pour la plupart des gens. 

divacore antipods 2 design 1

Une identité propre à Divacore

Quant aux écouteurs, la première chose qui saute aux yeux est leur taille assez imposante. Adoptant la forme de bouchons, ils sont constitués d’une première partie cylindrique qui s’évase par la suite. L’impression de grande taille est accentuée par la bande en caoutchouc qui entoure le tout et qui comprend une petite ailette. Celle-ci sert à maintenir les écouteurs dans les oreilles. Sur la surface extérieure, qui est au passage tactile, le « d » de Divacore est apposé, comme une note de musique. 

Les embouts sont là encore un peu différents de ce que proposent les autres modèles puisqu’ils sont en mousse à mémoire de forme. Si cela peut paraître étrange au début, sans aller jusqu’à être inconfortable, il faut leur laisser un peu de temps pour qu’ils se fassent à l’intérieur de l’oreille de l’utilisateur et s’adaptent de manière adéquate.

À noter que le port USB-C à l’arrière de l’étui est recouvert d’un petit capuchon qui empêche l’entrée de poussières ou d’éléments perturbateurs. Il est attaché et ne peut donc pas se perdre. Juste au-dessus, une diode indique l’état de la batterie, après ouverture ou lors de la recharge. 

divacore antipods 2 étui arrière

 

Utilisation des AntiPods²

Pour rivaliser avec les AirPods, mais pas seulement, Divacore n’a pas hésité à donner aux AntiPods² les armes pour se défendre. Cela passe par une série de fonctionnalités et de caractéristiques qui sont aujourd’hui attendues d’un produit qui veut jouer dans la cour des grands. Cela commence par quelques fonctions intelligentes comme l’appairage automatique lorsque l’on ouvre l’étui. Au préalable, un premier appairage manuel avec un téléphone portable ou un ordinateur est nécessaire. Une fois celui-ci réalisé, si le Bluetooth est activé sur votre appareil, il suffit d’ouvrir l’étui pour que les écouteurs s’allument et se connectent. 

De la même manière, lorsque l’on range les écouteurs dans leur étui et qu’on le referme, les écouteurs s’éteignent. À cela s’ajoute une fonction d’arrêt automatique de la lecture dès que l’on retire l’un des deux AntiPods² des oreilles. Toutefois, j’ai constaté qu’ils avaient tendance à reprendre la lecture de la musique après les avoir déposés dans l’étui. Peut-être croient-ils se trouver à nouveau dans une oreille. Ce n’est cependant pas grave puisqu’ils s’arrêtent quand l’étui se ferme. 

divacore antipods 2 in situ

Des écouteurs résistants aux projections d’eau

Nous l’avons évoqué lors de la présentation du design des écouteurs, la surface extérieure, tactile, sert pour toutes les commandes. Celle-ci est assez sensible, donc s’exécute bien lorsqu’on pose le doigt dessus pour lancer la musique, changer de piste ou modifier le volume. Il est même possible d’utiliser un des assistants vocaux compatibles pour tout piloter à la voix.

C’est de plus en plus le cas, mais cela ne se retrouve pas sur tous les modèles. Divacore a eu la bonne idée de conférer à ses écouteurs une certaine résistance à l’eau. Avec une norme IPX4, les Antipods² ne craignent pas les éclaboussures. Une bonne nouvelle pour les sportifs qui aiment se donner à fond en musique. Cela s’accompagne d’une bonne tenue dans les oreilles, grâce aux mousses à mémoire de forme, comme dit plus haut. 

Notez enfin qu’avec une autonomie annoncée de 24 heures qui se vérifie dans les faits, la batterie est suffisante pour des sessions musicales ininterrompues. 

divacore antipods 2 design 2

Qualité du son

La première impression une fois que l’on a enfilé les AntiPods² dans les oreilles donne tout de suite le ton. Divacore a sa propre patte sonore. Cela ne ressemble en effet pas à ce que l’on peut entendre sur d’autres modèles. Le son n’est pas totalement neutre, mais empreint d’une qualité particulière. Or, elle se fait surtout ressentir au niveau des basses qui sont bien présentes. Sans pour autant dénaturer la musique, les basses ont tendance à rendre l’ensemble un peu sourd. 

Pourtant, après quelques instants d’écoute, ce sentiment disparaît et la musique semble équilibrée. Il va sans dire que les personnes qui apprécient la mise en avant des basses trouveront là leur bonheur. Pour les autres, la qualité globale du son reste satisfaisante et devrait plaire à la plupart des tympans. Aussi, pour ne pas surcharger son produit, Divacore a décidé de se passer d’une application pour accompagner ces écouteurs. Si effectivement, cela fait une couche en moins et une relation plus directe, l’on peut toutefois regretter l’absence d’un égaliseur pour personnaliser l’expérience.

À noter que les AntiPods² n’ont pas de fonction de réduction active du bruit. Il faut se contenter d’une isolation passive qui s’en sort très bien. Dans la rue, la majorité des sons sont coupés et l’on entend à peine les motos à grosse cylindrée.

divacore antipods 2 rear

Conclusion

Avec les AntiPods², Divacore livre ici un produit rafraîchissant à l’identité propre. Ces écouteurs sans fil proposent une expérience complète avec une qualité sonore tout à fait satisfaisante. L’on pourrait pinailler sur quelques détails comme les commandes tactiles un peu trop sensibles ou encore les basses un peu trop présentes et l’absence d’égaliseur pour les régler. Finalement, on préfère se concentrer sur les atouts et les charmes de ce produit. Ce n’est pas tous les jours qu’une marque française met sur le marché des appareils de qualité et abordables. Alors, profitons-en !

Points positifs
Points négatifs

  • Bonne qualité du son
  • Identité propre et unique
  • Fonctions intelligentes

  • Commandes tactiles un peu trop sensibles
  • L’étui ne peut rester ouvert tout seul

Design et ergonomie - 8
Utilisation - 7.5
Qualité du son - 8
Rapport qualité/prix - 8

7.9

Design et Ergonomie : Des écouteurs différents de ceux que l'on trouve habituellement. Un design unique qui apporte cependant quelques petites contraintes.

Utilisation : Confortables et dotés d'une bonne isolation passive, ces écouteurs résistent aussi aux projections d'eau. Les commandes tactiles sont un poil trop sensibles.

Qualité du son : Bonne qualité globale du son, même si les basses sont un peu trop présentes.

Rapport Qualité / Prix : Un prix attractif pour un bon produit.

User Rating: 4.75 ( 3 votes)

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
la gamme iPhone 2021

La gamme d’iPhone 2021 selon Ming-Chi Kuo

test yale Linus

[Test] Yale Linus : une serrure connectée facile à utiliser