in ,

[TEST] BassMe : les basses qui font bien vibrer

Qui a dit que l’innovation en France était au point mort ? À vrai dire, personne. Les Français ont toujours su et savent encore démontrer leur force créatrice. La preuve est aujourd’hui devant nos yeux avec un accessoire connecté original. Il s’agit d’un caisson de baisse portatif et personnel. BassMe, jeune startup française, a ainsi mis au point un objet inédit. Il est alors légitime de se demander s’il a une réelle utilité ou si ce n’est qu’un simple gadget.

Caractéristiques :

  • marque : BassMe
  • modèle : BassMe +
  • catégorie : caisson de basse personnel
  • Connexion : Bluetooth 5/ Jack 3,5 mm
  • Poids : 380 g
  • Compatibilité : Android et iOS
  • Autonomie : 6 heures
  • Prix : 129,00 €
  • Disponibilité : disponible

Unboxing

Le caisson de basse personnel BassMe est emballé à l’abri dans une boîte en carton, mais néanmoins résistante. Le module est enfoncé dans une double couche de mousse qui le protège des chocs. Deux anses, qui servent à le suspendre sur soi, entourent les mousses. Le reste de la boîte contient les différents câbles de connexion et de recharge, ainsi qu’un bref manuel d’utilisation écrit en français et en anglais. L’ensemble donne une première impression positive avec un choix de matériaux simples et efficaces. Les inscriptions présentes un peu partout autour de la boîte indiquent clairement ce à quoi nous avons affaire.

bassme vue de haut

Design et ergonomie

Concevoir un caisson de basse portatif est un véritable challenge en soi. Comment réaliser quelque chose qui est à la fois léger, compact, esthétique et surtout efficace ? Les ingénieurs de BassMe ont donc imaginé cette languette qui se suspend à l’épaule pour venir se positionner au-dessus du torse. Dans l’idéal, elle s’ajuste un peu au-dessus du niveau du plexus solaire. C’est là qu’elle est le plus efficace et procure le plus de sensation. Ainsi, cela lui donne un côté bretelle de sacoche.

BassMe se porte sur l’épaule grâce aux anses de différentes tailles qui sont fournies. Celles-ci possèdent plusieurs crans pour se fixer à l’accessoire. Cela permet de régler la position du module et de correspondre à plusieurs types de morphologies. Ces anses sont en plastique rigide qui profite néanmoins d’une relative souplesse. Cela leur confère une certaine robustesse et durabilité. Il n’est toutefois pas recommandé de trop tirer dessus, dans le sens contraire de la courbe.

bassme connectique

Du Bluetooth ou du filaire selon la convenance

Avec un poids contenu sous les 400 g, le BassMe n’est pas particulièrement lourd. Il n’est pas particulièrement léger non plus. L’on sent ainsi sa présence, sans que cela soit gênant. L’accessoire ne donne donc pas l’impression d’écraser la poitrine. Attendez-vous tout de même à ce que l’appareil appuie un peu sur le haut de la cage thoracique. C’est tout à fait supportable et une fois l’objet en état de marche, cela n’a plus aucune importance.

Au niveau de la connectique, le caisson personnel BassMe embarque du Bluetooth afin de le relier à une source. Ce n’est pas tout puisqu’il propose également une entrée et une sortie Jack 3,5 mm. Cela permet de le relier en filaire à une source et d’y brancher un casque audio. Enfin, le port micro-USB sert à le recharger. À ce propos, l’autonomie est largement suffisante pour un film ou une session musicale de quelques heures. Avec une utilisation journalière de deux heures, il faudra le recharger tous les deux ou trois jours.

bassme utilisation

Utilisation

BassMe est un caisson de basse portatif et personnel. Il se porte sur soi en plusieurs situations. Dans la plupart des cas, cela sera pour écouter de la musique. Cependant, cet accessoire peut aussi servir pour regarder des films ou pour des sessions de jeux, notamment en réalité virtuelle. Ainsi, sa vocation est multiple. Il a pour fonction principale d’accentuer les basses et surtout, de les rendre palpables. Tout passe donc par la partie qui repose sur la poitrine qui vibre au rythme des basses, comme le ferait un caisson de basse normal. Posé à cet endroit, la cage thoracique amplifie le signal en le faisant résonner.

Il est alors conseillé de mettre le module au plus proche de soi. En effet, de trop nombreuses couches de vêtements amortissent les vibrations et l’effet en devient trop atténué. Préférez donc le mettre par-dessus un T-shirt ou une chemise, voire un pull fin. Cela permet, à ce propos, de le rendre un peu plus discret si vous comptez le porter en extérieur (sauf en été). En outre, il est tout à fait possible d’utiliser BassMe tout en se déplaçant. L’effet est néanmoins légèrement atténué par la marche et les vibrations des pas sur le sol. L’intensité des vibrations peut d’ailleurs être augmentée. Sauf que cela va de pair avec le volume sonore. Vous l’aurez compris, plus le son est fort, plus les vibrations sont fortes. L’on aurait apprécié une séparation des deux pour régler comme bon nous semble les paramètres.

Les différentes connexions du BassMe

En ce qui concerne les différentes connexions nécessaires pour faire fonctionner l’appareil, vous avez besoin d’une source musicale et d’une sortie sonore. À noter, BassMe intègre un haut-parleur qui propose trois modes de son. Le premier joue toutes les fréquences, de manière normale, les deux suivantes coupent avec un degré d’intensité différent les médiums et aigus pour ne laisser que les basses. Dans tous les cas, il est recommandé d’utiliser un casque audio. Si les vibrations sont bien présentes avec le haut-parleur, la qualité du son (quoique correcte) est en deçà de celle d’un casque.

Avec le Bluetooth, une sortie et une entrée Jack 3,5 mm, BassMe a tout prévu. Le module doit d’un côté être relié à une source et de l’autre à un casque. La source peut être connectée en filaire ou en Bluetooth. En revanche, vous ne pouvez connecter un casque qu’en filaire. Si vous souhaitez être relié à la source, par exemple un téléphone portable en Bluetooth, et à un casque également en Bluetooth, il faut pour cela que votre smartphone intègre la fonction Dual Audio par Bluetooth. Tous n’en sont pas capables, alors vous pouvez opter pour un adaptateur, mais c’est un achat et un appareil en plus.

Tout cela semble un peu complexe. Pour simplifier, brancher un casque en filaire au module et connecter le module en Bluetooth à la source est la plupart du temps la solution privilégiée.

bassme zoom

Que faire d’un caisson de basse personnel ?

L’utilisation d’un tel appareil peut paraître étonnante, voire gadget au début. A-t-on vraiment besoin de ressentir les basses avec des vibrations ? Après quelques moments passés en compagnie de BassMe, la réponse est oui. Oui, surtout si vous êtes un passionné de performances live, qui font cruellement défaut depuis le début de l’année. Oui, si pour vous, aller au cinéma ce n’est pas simplement voir un film, mais ressentir un film. BassMe apporte une immersion et une dimension supplémentaire à la musique que l’on écoute. Bien entendu, cela se ressent plus sur des musiques taillées pour la scène comme le rock ou l’electro.

Chaque portion de basse fait vibrer l’appareil qui à son tour fait vibrer physiquement notre cage thoracique. C’est comme si nous avions les baffles des discothèques ou des salles de concert juste à côté de nous. Il en va de même pour les amateurs de blockbusters qui accourent dans les salles obscures pour la sortie du nouveau Nolan ou du dernier Bay. Avec BassMe, l’on retrouve les sensations du cinéma et l’on vibre en même temps que le verre d’eau dans la célèbre scène de Jurassic Park.

Même si les home cinémas sont désormais de plus en plus implantés dans les maisons, il manque encore un je-ne-sais-quoi pour leur faire passer un palier. C’est la qu’intervient BassMe qui propulse dans un niveau supérieur d’immersion.

Conclusion

Le caisson de basse personnel BassMe est cet étrange appareil dont vous ne pensiez pas avoir besoin, mais qui vous semble néanmoins essentiel une fois que vous l’avez essayé. Certes, ce n’est pas indispensable ; un bon casque audio permet de très bien profiter de sa musique. En revanche, le module procure un niveau de sensations supplémentaire que l’on ne retrouve que dans des lieux dédiés comme les salles de cinéma, de spectacle ou les boîtes de nuit. Par de simples vibrations, c’est tout le corps qui se fond à la performance audiovisuelle. C’est un bon en avant dans l’immersion. BassMe n’est pas donné, quand bien même son prix est très inférieur à celui d’un caisson de basse conventionnel. Toutefois, pour les amateurs de concerts en manque, l’investissement n’est pas idiot. Comme quoi, les créateurs français sont toujours là.

Points positifs

  • Procure de bonnes sensations
  • Degré d’immersion supplémentaire
  • Un concert/le cinéma comme si nous y étions

Points négatifs

  • Ne peut pas être connecté directement en Bluetooth à un casque audio
  • Impossibilité de séparer volume sonore et intensité des vibrations

Design et ergonomie - 7
Utilisation - 7
Fonctions - 8.5
Rapport qualité/prix - 7

7.4

Design et Ergonomie : Un design bien pensé, mais perfectible. Peut se mettre sous des vêtements pour être plus discret.

Utilisation : En Bluetooth ou en filaire, connectez BassMe comme bon vous semble. Cependant, un adaptateur Bluetooth peut être nécessaire en plus.

Fonctions : Procure une bonne immersion que ce soit pour la musique, les films ou les jeux vidéos.

Rapport Qualité / Prix : Bien moins cher qu'un caisson de basse traditionnel.

User Rating: Be the first one !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
aspirateur sans fil

Aspirateur sans fil Lidl : un nouveau concurrent pour Dyson ?

Smartwatch OnePlus

Smartwatch OnePlus : un lancement confirmé pour début 2021