Menu
in

Sonos s’attaque à Google pour rester pertinent sur le marché des haut-parleurs

La combinaison de batailles juridiques et d’une concurrence accrue constitue un défi majeur pour Sonos, la société spécialiste en haut-parleur haut de gamme.

Pour Sonos, l’année 2020 a commencé de manière spectaculaire. Alors que le monde de la technologie se concentrait sur le CES, la société a fait sensation en poursuivant Google pour avoir prétendument enfreint cinq de ses brevets sur les haut-parleurs sans fil. Google a intenté une contre-poursuite en juin, et Sonos a porté d’autres accusations en septembre.

Sonos : une guerre juridique pour défendre ses brevets en haut-parleur sans fil

Sonos a déclaré que ce n’était qu’une petite partie des infractions globales de Google, notant qu’Amazon et Google avaient probablement violé une centaine de brevets chacun. La société travaille sur la technologie des haut-parleurs sans fil depuis plus longtemps que quiconque, il est donc tout à fait possible que ses revendications soient fondées.

Cependant, la raison de ses poursuites semble s’orienter vers un effort pour rester compétitive sur le marché. En effet, Amazon et Google viennent de lancer respectivement l’Echo Dot et Nest Mini, d’une valeur de 40 €. Ces nouveaux haut-parleurs offrent de meilleures qualités musicales sur des appareils de cette taille et de cette gamme de prix.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Bien qu’ils ne se classent pas dans la même catégorie que les haut-parleurs sans fil de Sonos, ces nouvelles sorties d’Amazon et de Google ne manquent pas de mettre encore plus de pression sur la société.

Une stratégie pour garder l’authenticité sur le marché ?

Les deux géants américains ont tous des budgets publicitaires importants, et ils ne dépendent même pas des haut-parleurs pour augmenter leurs chiffres d’affaires. En revanche, l’ensemble des activités de Sonos dépend de sa capacité à vendre des haut-parleurs.

Sonos n’a jamais été en concurrence sur le marché des haut-parleurs bas de gamme. L’offre la moins chère de la société est le One SL à 147 € et la moins chère avec un assistant vocal est le One à 163 €. Cela n’a pas empêché la marque de se constituer un public fidèle de mélomanes qui apprécient un son de haute qualité.

Cependant, l’arrivée de nouveaux appareils à un prix défiant la concurrence place Sonos dans une position risquée sur le marché. Pour la société, il était donc devenu une priorité de trouver une nouvelle stratégie de concurrence, y compris la poursuite juridique de ses concurrents pour protéger ses brevets.

Leave a Reply