bracelet polar loop 2 test
in

Test : première prise en main du Polar Loop 2

Introduit dans le petit monde des bracelets connectés en 2013, le bracelet Loop revient dans une deuxième génération. Découvrez notre première prise en main du tracker d’activité Polar Loop 2 dans ce test.

[ot-video type=”youtube” url=”https://youtu.be/cyShJU_j604″]

Marque : Polar

Catégorie : bracelet connecté

Prix : à partir de 119,90€

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

Testé avec : iPadMini

Unboxing Polar Loop 2

Le tracker d’activité est proposé dans une boîte simple, rouge blanche et bleu à la forme un peu particulière. Du plastique laisse entrevoir le bracelet de la couleur de votre choix, avec autour, dessiné sur le carton cinq personnages. Ces icônes, tous dans des postures différentes, se trouvent dans des rectangles de couleur, allant du gris au bleu foncé, et formant une auréole autour du Loop 2.

À l’arrière du pack, on retrouve toutes les informations relatives au produit; ses fonctionnalités, comme un compteur de pas, de calories brûlées ou encore un moniteur de sommeil et les appareils sur lesquels il peut être utilisés, avec un aperçu de l’interface de l’application à télécharger sur smartphone et tablette.

Design & ergonomie du Polar Loop 2

Lorsqu’il est éteint, le Loop 2 ressemble à un bracelet en silicone normal. On apprécie son côté simple et sans fioritures, du côté gauche : le nom de la marque gravé, et à droite, un petit bouton sans prétention qui va servir à contrôler le dispositif. Au milieu deux bandes de métal en haut et en bas délimitent le futur emplacement du texte. Dès lors que le bracelet est extirpé de sa boîte, une chose saute aux yeux : le fermoir en métal, incroyablement simple à défaire : il suffit d’appuyer sur deux petits clips et hop direction le poignet… en théorie, enfiler l’appareil est un peu plus complexe, on abordera ce point dans la prise en main.

La couleur du bracelet Polar Loop 2 peut varier : rose, blanc ou noir et la matière est très agréable au toucher. L’accessoire semble plutôt robuste, on n’en’ attendait pas moins de sa part, sachant qu’il se destine à être porté tout le temps et qu’il doit, normalement résister à l’eau. Presque un sans-faute donc.

Application Polar Flow

L’appli se télécharge aussi bien sur l’Apple Store que sur le Google Play. Une fois installée et lancée, il va falloir se connecter à son compte Polar pour ainsi visualiser toutes les données enregistrées par le bracelet. Sur la page principale, on retrouve la date du jour, ainsi qu’une horloge 12h ou 24h et autour un camembert disséquant les différentes activités effectuées au cours de la journée. Les petits personnages aperçus sur la boîte sont eux aussi présents et indiquent le type d’activité effectuée ou de position prise pendant la journée :

  • Position assise et autre comportement passif – code couleur : bleu très clair
  • Se reposer, qui englobe sommeil et repos en position allongée – code couleur : blanc
  • Position debout, petites tâches ménagères – code couleur : bleu clair
  •  Marche et autres activités modérées – code couleur : bleu
  • Jogging, course et autres activités intenses – code couleur : bleu foncé

En dessous de chaque icône est noté le temps passé sur telle activité ou dans telle position, ainsi qu’une barre d’objectif quotidien qui va se remplir tout au long de la journée en fonction de ce que vous faites. Des conseils sont prodigués par l’application pour vous aider à atteindre votre but, par exemple : “effectuez 38 minutes de Football, tondez la pelouse pendant 1h30 et faites 3h59 de nettoyage (chez objetconnecte.net on est maniaque, mais on n’ira tout de même pas jusque là…) Les suggestions varient en fonction des objectifs fixés. Si vous restez trop longtemps inactif, une notification va s’afficher sur le bracelet et un tampon “malus” sera apposé sur votre recap du jour si vous ne remédiez pas rapidement à la situation.

En faisant défiler l’écran, on tombe ensuite sur les statistiques de la journée et de la nuit, il est même possible de mettre une humeur différente par jour, plutôt sympa. L’application se divise entre “activité”, “journal d’entraînement”, “notifications” et réglages. Les utilisateurs peuvent ainsi établir un programme d’entraînement chaque jour en fonction de leurs préférences. Dernier bon point, l’appli ne plante pas.

Utilisation et prise en main du Polar Loop 2

polar loop 2 rose bracelet et fermoire

On parlait plus tôt du super fermoir du bracelet, c’est vrai. Une fois déballé donc, on l’enfile et…forcément le bracelet est dix fois trop grand pour le poignet, jusque là rien d’anormal, il va falloir le régler. C’est là que les choses se gâtent et bien même. Dans la boîte est fourni le chargeur USB de l’appareil ainsi qu’une petite pochette transparente où se trouve un petit plateau de métal ainsi qu’une tige. Sur le coup on ne voit pas bien à quoi cela va bien pouvoir servir jusqu’à ce qu’on découvre dans la notice l’usage prévu pour le plateau.

Donc, comme l’indique le papier, on appuie dans les petits trous de chaque côté de l’extrémité du fermoir et on libère le bracelet en silicone. Comme indiqué, on mesure la taille de son poignet et on découpe minutieusement la bande en suivant les traits prévus à cet effet sur la bande (côté intérieur du poignet pour une question d’esthétisme). Et là on remet…ou plutôt on tente de remettre le fermoir en s’aidant du schéma tout bête dessiné sur le papier. Sauf qu’en réalité il ne suffit pas simplement de coincer la tige dans l’encoche prévue sur la plaque de métal et d’appuyer. Il faut s’armer de patiente et répéter l’opération de nombreuses fois avant d’arriver à effectivement pousser la tige sans déraper et tout rater.

polar loop 2 rose bras

Bref, une fois que tout est prêt, on connecte tout d’abord le Polar Loop 2 à son ordinateur grâce au câble USB. Après avoir téléchargé, installé l’application et créé un compte avec votre taille, poids, fréquence et intensité d’activité, le bracelet se synchronise avec l’ordinateur. Une fois ceci fait, et le Polar Loop 2 connecté en Bluetooth à son application smartphone, c’est parti !

L’écran du Polar Loop 2 s’illumine grâce à des LEDs dont la couleur est légèrement plus foncée que la couleur du bracelet. Si en intérieur cela ne pose aucun problème, la lecture de l’écran est moins agréable une fois en extérieur. Le bouton situé à droite va servir à faire défiler les options du menu : l’heure, l’activité, le nombre de calories brûlées et de pas. Si vous souhaitez consulter ces derniers par exemple, vous tapotez sur le bouton jusqu’à arriver à “STEP” et vous attendez 1 ou 2 secondes pour que ceux-ci s’affichent. Ce principe s’applique à toutes les autres catégories.

Activité, ou “ACTV”, affiche un rectangle plus ou moins remplit en fonction de votre activité, et le temps que vous devez encore passer sur telle ou telle chose pour remplir votre objectif . Très simple d’utilisation donc, on regrette de ne pas pouvoir suivre en direct le nombre de pas effectués, il faut un petit peu de temps avant que le Polar Loop 2 se mette à jour. On déplore aussi l’absence d’un capteur de fréquence cardiaque, qui peut, néanmoins être couplé au dispositif à condition de l’acheter séparément.

Polar Loop 2 VS Jawbone Up3

D’un point de vue Design, le Polar Loop 2 est beaucoup plus imposant que le bracelet noir simple de Jawbone. Ce dernier fonctionne avec un code couleur sans afficher les notifications ce qui n’est pas le cas du Loop2 qui se démarque sur ce point. Si l’attache du Jawbone et un calvaire, celle du Polar Loop est simple, une fois l’épreuve de l’ajustement au poignet passée.

polar loop 2 versus jawbone up 3

Niveau prix, le Jawbone Up3 est proposé sur certains sites à 160€, plus cher donc que je Polar Loop 2 donc, mais le premier possède malgré tout de même des fonctionnalités en plus, comme l’alimentation. Les personnes intéressées par un suivit très précis ou un entraînement ultra ciblé seront tentés de mettre quelques euros de plus et fermer les yeux sur la tare du Up3 : son écran.

Conclusion

Globalement, on se satisfait de l’utilisation simple du Polar Loop 2 ainsi et de l’application très bien organisée. Le bracelet est design et très agréable à porter, et l’affichage LED se révèle très utile pour savoir si on se trouve proche ou non de son objectif, les rappels envoyés par le bracelet sont un excellent moyen de se motiver à se bouger au risque de voir un malus s’afficher.

Profitez de 2 To à vie de stockage en ligne avec pCloud

En utilisant pendant au moins 10 heures chaque jour pendant cinq jours le bracelet, l’application va pouvoir commenter l’activité, ces petits encouragements ne sont pas de refus pour se tenir à un entraînement régulier. On regrette néanmoins qu’il n’y ait pas davantage de fonctionnalité pour un prix proche de celui du Jawbone Up3, et on garde un assez mauvais souvenir de la phase adaptation au poignet. Mis à part cela, le bracelet fait le job et c’est tout ce qu’on demande.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0
pepper robot compagnon

Le robot Pepper cartonne au Japon

Sirius Act : Siemens invente la nouvelle génération de boutons-poussoirs – Sponsorisé